fiche Covid19 ASE V8(2).pdf


Aperçu du fichier PDF fiche-covid19-ase-v82.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11




Aperçu texte


Coronavirus (COVID-19)


Si l’enfant ou le jeune présente les symptômes du COVID-19, il convient de
mettre en œuvre les consignes sanitaires inscrites dans cette fiche (isolement,
prise de température, appel au médecin suivant habituellement l’enfant).

Un jeune a fugué et revient dans la structure, que faire ?



Il convient d’accueillir l’enfant, en respectant strictement les consignes
générales d’hygiène de cette fiche.
Si l’enfant ou le jeune présente les symptômes du COVID-19, il convient de
mettre en œuvre les consignes sanitaires inscrites dans cette fiche (isolement,
prise de température, appel au médecin suivant habituellement l’enfant, …).

Quelles conduites à tenir pour les interventions en milieu familial ?
En ce qui concerne les AED et AEMO, les responsables des services doivent :





Etablir la liste des enfants devant faire l’objet d’un suivi prioritaire et nécessitant
un contact présentiel ;
Faire valider cette liste auprès du juge des enfants et en informer le service
départemental de l’aide sociale à l’enfance ;
Maintenir un contact téléphonique avec les autres mineurs, en limitant les
déplacements des enfants, des familles et des professionnels ;
Suspendre les activités collectives.

Pour les interventions des autres services à domicile (TISF, MAESF…), un plan de
continuité de l’activité doit être partagé entre le conseil départemental et les
associations pour organiser et adapter les relations et l’accompagnement avec les
familles bénéficiant des mesures.
Quelles conduites à tenir pour les jeunes en autonomie ou accueillis en hôtel ?
Les encadrants doivent porter une attention particulière à expliquer aux jeunes la
nécessité de respecter les mesures de protection imposée à l’ensemble de la
population. Des moyens de contact numérique peuvent être mis en place pour leur
permettre de communiquer entre eux et avec les encadrants. Les gestes barrières
doivent leur être expliqués, ainsi que la conduite à tenir en cas de survenue de
symptômes, en vérifiant que le jeune dispose bien des coordonnées nécessaires. Des
visites ou contacts réguliers avec ces jeunes, en respectant les gestes-barrières,
devront être organisées.
Quelles conduites à tenir pour les mineurs non accompagnés ?
Une continuité d’activité doit être prévue en ce qui concerne les missions relatives à
l’évaluation, la mise à l’abri et l’accompagnement des mineurs non accompagnés. En
cas de difficultés à réaliser l’évaluation de la minorité, notamment du fait de la
suspension de l’utilisation de l’outil « aide à l’évaluation de minorité », il est prioritaire
d’assurer a minima la mise à l’abri et l’accompagnement de ce public.

19/03/2020